Aïkido. Energie et harmonie.

Alors que le 34ème Festival des Arts Martiaux se déroulera le 23 mars à Paris, zoom sur une discipline, l’Aïkido. Une activité physique technique et non compétitive qui prône la non-violence pour une harmonie du corps et de l’esprit.

Interview.

Francisco Dias.

Président de la Fédération Française d’Aïkido, Aïkibudo & Affinitaires (FFAAA).

 

La France est un des pays où se pratique le plus l’aïkido, pour quelles raisons ?

Cela fait 70 ans que l’Aïkido est arrivé en France. C’est le judo qui l’a fait venir et d’ailleurs nous avons fait partie de la même fédération jusqu’en 1983, année où nous avons demandé notre indépendance. C’est une discipline qui plaît notamment parce qu’elle peut se pratiquer par tous et ensemble : hommes, femmes, jeunes et anciens. Il n’y a ni catégorie de poids, ni compétition. L’Aïkido rassemble les générations.

Pouvez-vous nous expliquer cette notion de combat contre l’agression ?

Il n’existe pas de combat dans l’Aïkido. Il s’agit de partenaires et non d’adversaires qui travaillent ensemble pour s’améliorer. Ils utilisent le uke (l’attaque) et le tori (la technique). Les partenaires se confrontent sur le tatami et vérifient que la technique fonctionne avec tous. Forcément, plus on se perfectionne face à quelqu’un  d’expérimenté et plus la confiance en soi grandit. C’est pour cela que l’on parle souvent de self-défense.

Quelles sont les valeurs liées à l’Aïkido ?

Il y en a deux principales : le respect du partenaire et de l’intégrité. Dans d’autres arts martiaux dits de combats, on parle d’esquive, de coups de poings et de KO. Pour l’Aïkido, la finalité est de démontrer que quelle que soit l’attaque, nous ne détruirons pas le partenaire. Il n’y a donc pas de violence. La réplique doit être proportionnelle à l’attaque et les conséquences calculées.

Quel est votre principal objectif, en tant que Président de la Fédération Française d’Aïkido ?

Faire développer notre discipline auprès du grand public. Nous le ferons par la communication visuelle numérique et par le développement au niveau de l’enseignement pour former techniquement et pédagogiquement.

Rencontre.

Gérard Dumont.

Directeur technique de l’Aïkido Ken Jo de Neuilly, 7ème Dan.

 

Quel est le fonctionnement du club ?

L’Aïkido Ken Jo de Neuilly a été fondé il y a 40 ans. Cette saison, je délivre 6 cours par semaine, assisté de 7 ceintures noires, au Complexe Sportif de l’Ile du Pont, pour des pratiquants à partir de 12 ans. Les jeunes s’entraînent de 18h à 19h30 le mardi (cours d’armes pour les ados), le jeudi et le vendredi et les adultes de 20h à 21h30 le lundi, mercredi (cours d’armes) et le vendredi.

Comment se déroule un cours ?

Il commence par un cérémonial limité à un salut respectueux, assis, les 2 genoux au sol en direction de la photo du fondateur de l’Aïkido, O Senseï Morihei Ueshiba, puis du professeur, lequel salut ses élèves présents. Puis commence une préparation physique de 10 mn, nommée aïki-taïso, comportant des mouvements d’assouplissement et d’exercices de respiration ; l’ensemble, dans le but de préparer le corps et l’esprit à la pratique de l’Aïkido. Selon les besoins, sont proposés : des exercices de déplacements pour organiser les techniques de défenses, l’apprentissage des chutes vers le sol afin de ne pas se blesser lors de la pratique de l’Aïkido, l’initiation et le perfectionnement des attaques à mains nues illustrés par des frappes et ou des saisies du vêtement ou du corps et l’apprentissage de technique d’immobilisation et de projection qui est essentiellement défensive. S’ajoute l’initiation et le perfectionnement au maniement des armes traditionnelles japonaises (le bâton, l’épée en bois, également défense contre une attaque au couteau).

Quels sont vos projets pour l’année 2019 ?

Promouvoir la pratique de l’Aïkido pour les adolescents en milieu extra-scolaire. Les jeunes ont, à cette période, besoin de repères pour leur développement personnel et l’Aïkido peut leur apporter cet équilibre.

www.aikido-gerard-dumont.com

 

Chiffres

Près de 60 000 pratiquants

26 000 licenciés

30% de femmes

30% de – 14 ans

900 clubs

30 membres en moyenne à l’Aïkido Ken Jo de Neuilly dont 90% d’hommes.