Le choix des libraires. Mars

libraire-livre-nouveau-lire

La Sonate à Bridgetower. Emmanuel Dongala. (ACTES SUD, 22,50€)

George Bridgetower est ce violoniste prodige et métis auquel Beethoven dédia dans un premier temps la fameuse sonate finalement dédiée à Kreutzer. Le roman débute en 1789 quand débarquent à Paris le jeune prodige de neuf ans, et son père, un Noir de la Barbade qui se fait passer pour un prince d’Abyssinie. Arrivant d’Autriche, où George a suivi l’enseignement de Haydn, ils sont venus chercher l’or et la gloire que devraient leur assurer le talent du garçon… De Paris à Londres, puis Vienne, ce récit d’apprentissage aussi vivant qu’érudit raconte aussi, sur fond de bouleversements politiques et sociaux – notamment la mise en cause de l’esclavage aux colonies et l’évolution de la condition des Noirs en Europe – les transformations majeures que vit le monde des idées, de la musique et des sciences.

La Librairie du Roule. 67 avenue du Roule 01 46 24 73 43

libraire-livre-nouveau-lire

Les Duellistes. Pierre Chavagné (ALBIN MICHEL, 22€)

Pierre de Varagne n’a que seize ans lorsqu’il entre en tant que page au service du comte de Bouteville. De campagne en bordel, il suit son maître, croisant au passage les illustres figures du siècle tels Descartes ou Théophile de Viau. Revenu à la vie civile, le comte de Bouteville se révèle être, sous ses dehors galants, un bretteur indomptable. Risquant une vie qui lui pèse au cours d’innombrables duels, il entraîne Pierre à sa suite dans une spirale de violence. Ce qui aurait pu être pour le jeune homme une vie relativement insouciante va peu à peu se muer en tragédie, le jeune roi Louis XIII décidant, sous la tutelle encore hésitante du sombre Richelieu, d’interdire les duels pour asseoir son pouvoir. Cette fresque historique, un vrai roman de cape et d’épée en hommage à Dumas (on y croise un Athos de douze ans) mêle avec bonheur histoire et fiction.

La Librairie Lamartine. 102 avenue Achille Peretti 01 47 47 71 00

Hiver . Sokcho. Elisa Shua Dusapin. (ZOE EDITIONS)

Un dessinateur français s’installe quelques jours à Sokcho, ville portuaire de Corée du Sud. A l’hôtel où il séjourne, il fait la connaissance d’une jeune employée, la fille d’une poissonnière coréenne et d’un Français qui les a toutes deux abandonnées. Cet étranger aux origines pourtant familières représente pour elle à la fois l’exotisme de la France et le mystère de ses racines. Que fait-il aussi loin de chez lui ? Que peint-il le soir jusque tard dans la nuit ? Les scènes très sensuelles, les dialogues puissants, s’ajoutent au tableau de la vie du port, à l’histoire blessée de la ville, et au passé de ces deux êtres qui se découvrent peu à peu à nous. D’une écriture extrêmement mûre pour un premier roman, ce livre est tendre, délicat et esthétique. La plume envoûtante d’Elisa Shua Dusapin nous charme encore, longtemps après.

La Librairie de Bagatelle. 5 rue Ernest Deloison 01 46 24 16 14