Associatif. Redonner le sourire.

Depuis l’an 2000, Dominique Bayard, présidente de l’association Bonne Mine, tente d’illuminer le quotidien des enfants défavorisés en Bulgarie. Un défi qu’elle relève avec passion et qu’elle pilote depuis son domicile de Neuilly.

Une caverne d’Ali Baba ! Mobiliers, vêtements, jeux, matériels de sport… entreposés ça et là dans son appartement ou dans sa cave. Dominique Bayard a appris au fil des années, à stocker les nombreux dons à destination des établissements pour enfants vulnérables à Plovdiv, deuxième ville de Bulgarie. Un engagement qui est né il y a près de 20 ans. Affiliée à la société Saint-Vincent de Paul, l’association Bonne Mine collecte du matériel pour 7 institutions d’enfants défavorisés en Bulgarie, âgés de 10 à 18 ans. En tout, cela représente environ 400 jeunes. L’association finance également des véhicules, des lave-linge ou encore des matelas. « Depuis le début, nous souhaitons apporter une aide matérielle mais au delà, donner du bonheur aux enfants », explique-t-elle. En cela, l’association envoie chaque année des bénévoles, le plus généralement pendant les vacances scolaires. En 2017, plus de 80 d’entre eux se sont rendus auprès des jeunes orphelins grâce à l’association. Bonne Mine est également à l’origine de deux chorales ou encore d’ateliers de mains habiles pour façonner la créativité des petits. « Avec l’entrée de la Bulgarie dans l’Union Européenne, les besoins ont évolué », précise Dominique. Aujourd’hui l’association adresse principalement des chaussures, du matériel de sport, des petites fournitures scolaires et des jeux éducatifs (sans explication en français type jeux de construction ou dominos…).

 Un cadeau pour tous

 Chaque année au début du mois de décembre, l’association Bonne Mine envoie des cadeaux pour Noël et les anniversaires. Une générosité qui vient des enfants eux-mêmes. À Neuilly, plusieurs établissements scolaires y participent à l’exemple de Sainte-Marie, le lycée Georges Guérin ou encore l’Institution Sainte-Croix. Enfin, l’association veille à l’avenir de ces jeunes en finançant des formations professionnelles (cuisinier, pâtissier, coiffeur, jardinier…) et pour les plus motivés, en leur accordant une bourse d’études supérieures pour qu’ils puissent trouver leur place dans la société bulgare.

Bonne Mine

bonne.mine@laposte.net

www.bonnemine.asso.fr