Micro-trottoir. L’éducation.

Chaque mois, Neuilly Journal Indépendant interroge des Neuilléens pour recueillir leur sentiment sur un sujet de société. Ce mois-ci :

Françoise

J’ai été pensionnaire chez des religieuses et j’en garde des souvenirs difficiles car elles étaient sévères. Aujourd’hui, l’enseignement paraît moins strict. Néanmoins, il faudrait revenir à une certaine discipline. Je suis choquée que mes petits-enfants aient la possibilité de nous envoyer des messages via leur téléphone portable pendant les cours. Je suis d’ailleurs favorable à l’uniforme que je portais petite mais je crois que mes petits-enfants ne partagent pas mon avis ! Concernant l’apprentissage des langues, je pense qu’il faut le commencer dès la maternelle et insister sur la pratique de l’oral.

Sophie

J’ai aimé l’école car j’ai eu la chance d’avoir des professeurs intéressants. Je suis d’ailleurs convaincue que pour progresser en anglais, nous devons choisir des enseignants dont c’est la langue maternelle et proposer des programmes à la télévision en version originale, sous-titrés en français. Par rapport à d’autres pays, je remarque que nous ne motivons pas assez nos élèves. On a plutôt tendance à dire « tu n’as pas bien fait » au lieu de « c’est pas mal, mais tu pourrais mieux faire ». Le système n’est pas valorisant pour les jeunes. Nous devrions être davantage à l’écoute des capacités de l’enfant.

Bruno

Je pense qu’il faut insister sur la pratique de la langue. J’ai vécu à l’étranger, mes enfants ont appris très vite mais ils ont rapidement perdu leurs acquis à leur retour. Nous pourrions parler l’anglais par exemple dans plusieurs matières. L’Education Nationale a quand même un constat d’échec incroyable ! Concernant la réforme proposée par le gouvernement, je pense que le ministre, Monsieur Blanquer, est un homme sérieux qui connaît son sujet et je crois qu’elle sera plus signifiante que celle de ses prédécesseurs. Nous devrions prendre exemple sur le système américain qui donne aux enfants confiance en eux.

Julie

J’ai eu la chance de suivre ma scolarité dans un établissement international et c’était très enrichissant. Pour moi la clé est de commencer les cours d’anglais dès 3 ans avec des jeux ludiques et des méthodes simples. Je pense que réformer le baccalauréat est une bonne initiative même si je ne connais pas suffisamment la réforme pour juger. L’idée de rendre les filières plus flexibles est bonne. Car choisir à 15 ans entre L, ES ou S me paraît très tôt et c’est difficile de se projeter. Mais je ne suis pas favorable pour abolir le système des examens car cela nous prépare à ceux dont nous serons confrontés par la suite.