Le choix des libraires. Novembre.

Librairie de Bagatelle

Tibet Minéral Animal

Sylvain Tesson, Vincent Munier, Kobalann Eds 65 €

Un ouvrage magnifique réunissant par les mots et par les images deux des plus grands explorateurs contemporains : pendant l’hiver 2018, l’écrivain Sylvain Tesson a accompagné le photographe Vincent Munier dans son dernier périple sur les hauts plateaux du Tibet pour courir après le léopard des neiges. Ces deux voyageurs de l’extrême, amoureux des grands espace sauvages, ont su réunir leurs deux immenses talents pour partager avec nous une aventure exceptionnelle. Avec Tibet ; minéral animal,  Vincent Munier nous ouvre une fois de plus les yeux sur une nature insoumise. Son objectif transforme le noir et blanc en véritables couleurs. Grâce aux textes de Sylvain Tesson nous voilà transportés aux confins du monde, lorsque deux hommes d’aujourd’hui ré-apprivoisent l’approche naturaliste.

5 rue Ernest Deloison

01 46 24 16 14

Librairie Lamartine

Le Vieux qui voulait sauver le monde

Jonas Jonasson, Presses de la Cité 22 €

Fatigués de leurs vacances à Bali, Allan Karlsson, un centenaire qui a côtoyé et conseillé les grands de ce monde, et son ami escroc Julius, s’échappent d’Indonésie en Montgolfière, sont recueillis à bord d’un vraquier nord-coréen qui transporte clandestinement de l’uranium enrichi… et s’enfuient avec une mallette au contenu explosif, un néonazi à leurs trousses. Allan et son comparse se retrouvent au cœur d’une crise diplomatique complexe, croisant sur leur route Angela Merkel, Donald Trump ou la ministre suédoise des Affaires étrangères, et une improbable galerie de personnages hauts en couleur : escroc indien, guerrier massaï, fabricante de cercueils, trafiquants d’asperges. On retrouve l’humour et la folie douce d’un auteur passionné de géopolitique qui a déjà séduit des million de lecteurs avec son Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire.

102 avenue Achille Peretti

01 47 47 71 00

Librairie du Roule

Piranhas

Roberto Saviano, Gallimard 22 €

Après le succès de « Gomorra », Saviano consacre son premier roman, « Piranhas » à un nouveau phénomène criminel napolitain : les baby-gangs. Dans la bande de Nicolas Fiorillo, sa paranza, ils ont entre dix et dix-huit ans, ils se déplacent à scooter, ils sont armés et fascinés par la criminalité et la violence. Leurs modèles sont les super-héros et les parrains de la camorra. Leurs valeurs, l’argent et le pouvoir. Ils ne craignent ni la prison ni la mort, mais une vie ordinaire comme celle de leurs parents. La seule distinction qui vaille est celle qui différencie les forts et les faibles. Il faut fréquenter les bons endroits, se lancer dans le trafic de drogue, occuper les places laissées vacantes par les anciens mafieux et conquérir la ville, quel qu’en soit le prix à payer. Une narration haletante pour un roman inspiré de la réalité.

Et aussi :

Le Sel des larmes est parfois doux

Le padre Pinto, l’homme des terres hautes et la femme Artemisia : ou comment s’écrivent les destinées chorales de trois personnages en route vers leur vérité dans un voyage au large du Portugal et au centre de soi-même, comme une remontée aux sources. Ce roman vrai sur la vérité de soi s’appuie sur la puissance évocatrice d’une belle écriture, celle d’une auteure neuillyéenne, qui exerce le métier d’orthophoniste : Joëlle Tiano-Moussafir. (Editions Zinedi, 14,90 €)

Signature :

Catherine Bardon signera son livre Les Déracinés à la librairie de Bagatelle le vendredi 30 novembre à partir de 15h.