Religion. Une Neuilléenne béatifiée.

Sœur Paul-Hélène Saint-Raymond est l’une des « Dix-neuf bienheureux martyrs d’Algérie » qui ont été béatifiés par le Cardinal Becciu, Préfet de la Congrégation des Causes des Saints, à Oran, le 8 décembre dernier. Elle fait partie d’une famille de Neuilléens.

Née à Paris le 24 janvier 1927, Paul-Hélène Saint-Raymond réalise ses études à Sainte-Marie de Neuilly avant d’entrer à la Sorbonne pour une licence en sciences physiques et chimie et de participer au Centre Richelieu.En 1952, elle exerce la profession d’ingénieur avant d’entrer chez les Petites Sœurs de l’Assomption où elle prononce ses vœux perpétuels en 1960. Travailleuse familiale auprès de familles ouvrières puis infirmière, Sœur Paul-Hélène est envoyée à Alger en 1963 où elle œuvre au sein du Centre médico-social des Petites Sœurs de l’Assomption : soins infirmiers, travail familial et un dispensaire privé. En 1974, elle part pour Tunis puis Casablanca et revient finalement à Alger en 1984. En 1988, Sœur Paul-Hélène rejoint la communauté́ de Belcourt à Alger et travaille à la bibliothèque de la Casbah avec le Frère Henri Vergès où ils seront assassinés le 8 mai 1994. Ils seront les deux premières victimes des 19 Martyrs d’Algérie tués entre 1994 et 1996, qui ont été béatifiés le 8 décembre.