La place Winston Churchill.

Les Archives municipales vous présentent l’histoire de la place Winston Churchill.

Au XIXe siècle, l’actuelle place Winston Churchill a déjà sa forme de demi-cercle. Elle sert d’entrée principale au domaine du château de Neuilly. Trois allées partent de la place : l’ « avenue de Neuilly » (actuels boulevards Jean Mermoz et Argenson) qui mène directement au château, l’ « avenue de Villiers » (actuel boulevard Inkermann) qui conduit vers le château de Villiers et l’ « avenue des Ternes » (disparue) traversant le parc jusqu’à une entrée secondaire près du quartier des Ternes alors neuilléen.

A la fin du XIXe siècle, la construction de l’église Saint-Pierre et l’installation de la statue de Perronet change la physionomie de la place.

En effet, depuis de longues années, celle-ci est bordée par la pointe d’une importante propriété privée appartenant à Madame Elodie Balsan. Celle-ci donne deux terrains et en vend un troisième à la Fabrique de Neuilly, un ensemble de clercs et de laïcs gérant les fonds et les revenus affectés à la construction et à l’entretien des églises de la ville, afin de bâtir un nouvel édifice religieux qui doit prendre le nom de son défunt mari. L’église est construite en deux phases : l’abside, le chœur, le transept et les chapelles entre 1887 et 1890; la nef et le clocher entre 1894 et 1896.

Le dimanche 4 juillet 1897, une statue à l’effigie de Jean-Rodolphe Perronet, réalisée par le sculpteur neuilléen Adrien Gaudez, est inaugurée au centre de la place. La statue mesure 3,30 mètres de haut et repose sur un socle de 4,50 mètres exécuté par l’architecte de la Ville Edouard Augustin Guiard. Cette statue est fondue durant la seconde guerre mondiale afin d’utiliser le bronze comme matière première pour le matériel de guerre.

Infos

→ La Vitrine des Archives : du 2 novembre au 31 décembre 2017 dans le Vestibule d’Honneur,

2ème étage de l’Hôtel de Ville, de 9h à 17h30.

→ Pour tous renseignements :

archivdoc@ville-neuillysurseine.fr