Rentrée scolaire. Le check-up médical des enfants.

Après les vacances scolaires et alors que la rentrée approche, certains parents choisissent cette période pour réaliser un bilan médical pour leur enfant. Une consultation chez le pédiatre non obligatoire est fortement conseillée une fois par an, quelle que soit la saison.

Que votre enfant soit à l’école maternelle, élémentaire, au collège ou au lycée, un bilan médical est conseillé une à deux fois par an en fonction de l’âge pour vérifier son état de santé. Croissance, vue, vaccins, comportement à l’école et à la maison… Le pédiatre vérifie le développement physiologique, psychologique et cognitif, du nourrisson aux enfants jusqu’à 18 ans.

Interview.

Jean-Claude Ropert.

Pédiatre.

 

À quelle fréquence l’enfant doit-il être suivi annuellement ?

En France, 20 examens sont prévus par la Sécurité Sociale jusqu’aux 6 ans de l’enfant. Plus l’enfant vieillit et plus la fréquence diminue pour atteindre le rythme de deux fois par an, entre l’âge de 2 et 6 ans, en dehors bien sûr de toute problématique à suivre. À partir de 6 ans, il est recommandé de consulter au moins une fois par an jusqu’à 18 ans. Je regrette qu’une période soit généralement moins bien suivie : celle de l’adolescence et tout particulièrement la période de la puberté.

Que vérifiez-vous ?

Cela dépend de l’âge de l’enfant. Globalement le contrôle concerne d’une part le repérage des troubles de croissance (le poids, la taille), l’ouïe, la vue, la dentition. Je vérifie la tension artérielle, les organes génitaux, les ganglions. J’écoute le cœur, palpe le foie, la rate et les reins. J’examine également la peau (tâche, grains de beauté,). Les problèmes dermatologiques sont fréquents chez l’adolescent, sujet à l’acné. Le pédiatre s’assure aussi du bon développement du langage, du graphisme et d’une bonne entrée dans les apprentissages : écriture, lecture et calcul. Je dialogue avec l’enfant pour procéder au bilan comportemental. J’essaye de savoir comment il se sent à l’école, à la maison ou s’il a vécu des traumatismes type deuil ou divorce. Le stress, les troubles du sommeil et les addictions (écrans, tabac, alcool et drogues), peuvent également faire partie des sujets évoqués. J’oriente bien sûr vers des spécialistes en cas de besoin.

Quel est le nouveau calendrier vaccinal ?

Pour les enfants nés depuis le 1erjanvier dernier, 11 vaccins sont désormais obligatoires en France, contre 3 auparavant, avant l’âge de 2 ans. Il s’agit de : la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’Haemophilus influenzae b, l’hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole. Je considère que le caractère obligatoire responsabilise la société et donne un poids à l’indication de ces vaccins. Je conseille également aux patients de réaliser d’autres vaccins, qui ne sont pas obligatoires : la gastro-entirite à Rotavirus, le papillomavirus, le méningocoque B et pour les enfants fragiles et leur entourage, la grippe. Le dialogue avec les parents est indispensable pour répondre aux questions et expliquer les risques de la non vaccination.

  

L’Espace Santé Jeunes.

Anonyme et gratuit.

Créé en 2010 sur l’initiative de la municipalité, l’Espace Santé Jeunes est un lieu d’accueil, d’écoute et d’informations pour les jeunes âgés de 11 à 25 ans et leurs parents. Une équipe dédiée (psychologues, chargée de prévention et d’éducation pour la santé, thérapeute familiale, socio-esthéticienne / sophrologue) aborde les nombreuses questions liées à l’adolescence et à la parentalité, qu’il s’agisse de situations personnelles, familiales ou scolaires. C’est un lieu confidentiel, anonyme et gratuit qui reçoit avec ou sans rendez-vous.

 

125, avenue Achille Peretti  – Neuilly

(au fond de la cour, 2ème étage)

Tél. : 01 40 88 88 89

infoesj@ville-neuillysurseine.fr

Horaires : ouvert au public du lundi au vendredi, de 13h à 18h, avec ou sans RDV

(autres horaires sur RDV)