La Poste. La grève continue.

Alors que la grève dure depuis mars 2018, le maire Jean-Christophe Fromantin a organisé en décembre dernier, une réunion entre présidents de copropriétés et responsables de La Poste des Hauts-de-Seine pour faire le point.

Depuis bientôt un an, les Neuilléens subissent quotidiennement la grève qui frappe La Poste au sein du territoire des Hauts-de-Seine. En cause, le licenciement d’un représentant syndical Sud. À Neuilly, sur les 87 agents, une vingtaine de facteurs comptent parmi les grévistes. Une situation qui a pour conséquence de sérieux dysfonctionnements de la distribution des courriers et colis. Pour y pallier, La Poste a mis en place un dispositif d’entraide pour assurer au minimum deux passages hebdomadaires. Elle a également recruté depuis septembre 10 agents supplémentaires et créé une plateforme dédiée (3631). Mais la grève persiste et les présidents des copropriétés n’ont pas manqué de souligner les nombreuses difficultés rencontrées. Facteurs « volants » n’ayant pas accès à l’immeuble, courriers perdus, changement des horaires des facteurs incompatibles avec ceux des gardiens d’immeubles, retard ou absence d’avis de passage pour les recommandés… la liste est longue et l’issue plutôt floue puisque les responsables de La Poste ont annoncé ne pas avoir de visibilité sur la fin de la grève. Un dialogue nécessaire que le Maire compte bien renouveler pour informer les Neuilléens sur l’évolution de la situation.