—Institution Saint-Dominique.

Avec ses quatre bâtiments, sa chapelle et son parc, l’Institution Saint-Dominique, communément appelée Saint-Do, ressemble à s’y méprendre, à un campus universitaire outre-Atlantique. Etablissement privé catholique en contrat avec l’Etat, Saint-Dominique a été créé en 1862 pour l’éducation des jeunes filles par les Dominicaines, concept déjà novateur pour l’époque. Aujourd’hui, l’établissement est  devenu mixte, mais a conservé cet état d’esprit. Même si les résultats au baccalauréat ont augmenté depuis sept ans, les élèves de Saint- Dominique ont toujours brillé aux examens (brevet et baccalauréat).

« L’accompagnement de nos élèves fragiles fait partie de notre ADN », précise Frédéric Gavat, chef d’établissement depuis 2014. Alors que Saint-Do comptait 6 classes en Première contre 7 en Seconde, une par l’Etat. Avec comme objectif de faire tomber les clichés sur l’accueil du handicap, Saint-Do remporte le pari de compter parmi son parcours classique, des élèves de la classe soleil. L’ouverture aux autres, c’est ce qu’illustre également l’école suédoise où depuis 2 000, chaque année, 60 élèves suédois viennent réaliser une année scolaire à Saint-Dominique avec leurs professeurs. Une opportunité unique en découverte culturelle. Enfin, septième classe va être ajoutée à la rentrée prochaine pour pallier les problèmes de sureffectif.

Responsable pédagogique, censeur, surveillants, personnes en charge de la pastorale ou professeurs… Les équipes misent sur un encadrement de proximité pour accompagner chacun au mieux en tissant des relations de confiance qui inviteront chaque jeune, selon la vision de l’établissement, « à un présent et à un avenir d’engagement, à s’investir pour être un artisan du monde d’aujourd’hui et de demain ».

L’ouverture aux autres

L’une des spécificités de Saint-Dominique réside dans sa capacité à mettre en place des mesures novatrices. Dès 2009, l’établissement ouvre la classe soleil qui accueille 6 enfants autistes de 3 à 6 ans, aujourd’hui reconnue comme Unité d’Enseignement Maternelle  par l’Etat. Avec comme objectif de faire tomber les clichés sur l’accueil du handicap, Saint-Do remporte le pari de compter parmi son parcours classique, des élèves de la classe soleil. L’ouverture aux autres, c’est ce qu’illustre également l’école suédoise où depuis 2 000, chaque année, 60 élèves suédois viennent réaliser une année scolaire à Saint-Dominique avec leurs professeurs. Une opportunité unique en découverte culturelle.

Enfin,  l’établissement donne la possibilité aux élèves de s’épanouir dans des associations comme les Enfants de la Goutte d’Or, où les jeunes aident des élèves en difficulté de ce quartier parisien. Depuis septembre dernier, Frédéric Gavat a décidé de donner la possibilité à des jeunes issus de milieux défavorisés d’effectuer leur lycée à Saint-Do. Une initiative généreuse qui permet à de très bons élèves d’accéder à un établissement prestigieux.

23 boulevard d’Argenson

92 200 Neuilly-sur-seine

Téléphone : 01 40 88 92 20

www.saintdominique.net