Pierre Masson. Passion fruitée.

Après avoir travaillé durant 25 ans dans la publicité, Pierre Masson tombe sous le charme des vignobles et décide de se reconvertir. Conseiller œnologique, il vient d’être nommé président du Cercle des Oenophiles de Neuilly.

Alors qu’il menait une carrière dans la publicité, Pierre Masson se rend en Bourgogne, invité par son meilleur ami restaurateur. Ce dernier lui fait découvrir les vignes du mâconnais, la Roche de Solutré, un des plus beaux vignobles français. Pierre se prend au jeu. De retour à Paris, il s’intéresse au domaine du vin et constate à l’époque, le manque de lieux dédiés à la dégustation. « J’ai été frappé par le peu de caves qui présentaient un espace attractif et convivial », explique-t-il. Hasard ou coïncidence, il profite d’une petite annonce de directeur d’une grande cave dans le 16ème arrondissement de Paris pour postuler. « Il s’agissait d’une cave de 1 200 m2 du Savour Club, qui réalisait de la vente de vin par correspondance », poursuit-il. Sans aucune expérience, il est engagé, après avoir suivi une formation express. Il apprend donc son nouveau métier qui devient une véritable passion. Quand il n’est pas à la cave, il parcourt pendant son temps libre, les vignobles français. Au bout de 10 ans, il part et passe un diplôme d’analyse sensorielle et dégustation de vins et spiritueux à l’université du vin Aix-Marseille. Et c’est en tant qu’auto-entrepreneur, qu’il anime des dégustations de vin au sein de cercles œnologiques en région parisienne. En 2012, il entre au Cercle des Oenophiles de Neuilly, qui propose aux amateurs 2h30 de dégustation durant 10 séances annuelles. Aujourd’hui à la tête de l’association, il organise également des dîners d’accords mets et vins à Neuilly, dans le cadre du Club des Epicuriens, créé en 2006. Une reconversion professionnelle réussie qu’il ne regrette pour rien au monde.