Le rêve européen.

Louise, Margaux, Gabriela, Victoria, Charlotte, Valentine et Camille ont remporté le concours de jeunes talents que nous avons organisé à Sainte-Marie de Neuilly. Elles ont eu le privilège de participer au MEP (Model European Parliament), une simulation du travail législatif du Parlement Européen regroupant l’élite des lycées issus des pays membres.

6 semaines de préparation, 7 jours de voyage dans une capitale européenne, des heures de débat en anglais et 1 point commun : elles ne regrettent absolument pas leur participation au MEP. « Une expérience inédite que l’on ne peut pas refuser », s’exclament-elles à l’unanimité.

Chacune ses raisons, qu’elles soient intéressées par la politique, les relations internationales, qu’elles maîtrisent la prise de parole en public ou partent en quête d’une culture différente. La MEP les a marquées et leur a fait prendre conscience de la fragilité du vieux continent. Car c’est le but d’une telle manifestation : sensibiliser les lycéens à l’Europe. Depuis 1994, environ 150 jeunes se retrouvent deux fois par an dans une capitale pour reproduire le travail des députés européens. Si Sainte-Marie de Neuilly est le seul lycée français à participer, les autres pays membres organisent des concours nationaux pour sélectionner les élèves. « Il faut se dépasser pour se lancer et prendre la parole en anglais, devant les meilleurs lycéens européens », confient-elles. Divisé en comité pour préparer les amendements, chaque délégué prépare un sujet différent – la radicalisation, le populisme ou encore l’éducation ou le chômage – la semaine s’achève par du lobbying suivi de la présentation et du vote. L’occasion de comparer avec les voisins. « Nous sommes définitivement en retard sur l’apprentissage des langues et avons beaucoup à apprendre du sentiment d’appartenance », poursuivent-elles. Une immersion grandeur nature où l’éloquence est reine et l’expérience, inoubliable.