Sainte-Marie de Neuilly. Enseigner, éduquer et évangéliser.

Membre du réseau des Centres Madeleine Daniélou, l’établissement Sainte-Marie de Neuilly en est la maison mère. L’établissement accueille chaque année les élèves du CP aux classes préparatoires.

Dès l’entrée, après les portes du porche, les jeunes accèdent directement au CDI qui domine les lieux. Un espace clair et chaleureux comme un symbole où la culture est accessible à tous ou plutôt à toutes. Car l’établissement est réservé aux jeunes filles, excepté en classes préparatoires. Créée en 1913 par Madeleine Daniélou, Sainte-Marie de Neuilly est une école privée sous contrat, qui propose – et c’est inédit à l’époque – une éducation intellectuelle et religieuse de qualité pour les jeunes filles. Elle crée la Communauté Apostolique Saint-François Xavier ayant pour mission d’éduquer les jeunes en profonde unité de l’être, en conjuguant au quotidien les 3 E : Enseigner, Eduquer et Evangéliser. « Nous proposons des outils pour les rendre autonomes et responsables », confie Véronique Philouze, directrice de Sainte-Marie de Neuilly depuis trois ans. Première laïque à diriger l’établissement, elle a découvert l’enseignement au lycée français de Bogota puis intégré les établissements Thérèse Chapuis en tant que professeur de mathématiques, puis Saint-Honoré d’Eylau et l’Institut de la Tour. À Sainte-Marie, même si l’enseignement religieux est présent chaque semaine, l’établissement compte parmi ses élèves, des jeunes filles de toutes confessions. Un engouement qui s’explique par une pédagogie originale qui a fait ses preuves.

L’autodiscipline

« Ce n’est pas par l’autorité et la contrainte que se forme l’esprit mais par l’initiative et la confiance ». Les paroles prescriptrices de Madeleine Daniélou résonnent encore dans les couloirs de Sainte-Marie. Ici, la confiance, la responsabilité et la liberté constituent le projet éducatif qui guide les élèves. Ainsi au lycée, plus besoin de surveillant pour les contrôles. Les jeunes filles, une fois prêtes, s’auto-responsabilisent. Elles apprennent dès le plus jeune âge à animer la messe ou encore à aller aider les autres grâce à des activités de services. « Les professeurs sont exigeants et profondément engagés, disponibles et à l’écoute », poursuit la directrice. Un enseignement d’excellence allié à un encadrement complet grâce à une responsable de division par niveau, qui assure le fonctionnement des 3 E, liant ainsi l’intellectuel, l’humain et le spirituel.. Une méthode qui, selon les excellents résultats, fonctionne à merveille et qui contribue à faire émerger les talents de chacun.