Judo. L’art du combat.

Art martial originaire du Japon, le judo a été créé comme une méthode d’éducation. Il s’est implanté en France dans les années 30, avant la création en 1946, de la Fédération Française de Judo. Discipline Olympique depuis 1964, le judo ne cesse de convaincre les adeptes et se place dans le Top 5 des sports les plus pratiqués en club en France.

Interview. Jean-Luc Rougé. Président de la Fédération Française de Judo.

Les femmes pratiquent-elles plus le judo qu’auparavant ?

Oui, les femmes pratiquent de plus en plus. Elles représentent près de 30 % de notre population. Nombreuses sont celles qui s’expriment aussi dans le domaine de la self défense, du judo jujitsu et du Taïso (exercices qui améliorent, entre autres, la condition physique et la souplesse). Notre équipe de France féminine est l’une des plus performantes au monde depuis toujours. Aujourd’hui, Clarisse Agbegnenou et Audrey Tcheuméo, toutes deux vice-championnes olympiques et championnes du monde, en sont les dignes représentantes. La relève semble aussi assurée pour 2024.

Vous êtes le premier judoka français à avoir été champion du monde en 1975 à Vienne. Quel regard portez-vous sur l’évolution des résultats français lors des compétitions ? 

Nous avons une équipe de France performante qui a souvent brillé lors des Jeux Olympiques. À Londres en 2012, nous avons obtenu 7 médailles dont 2 d’or et 5, dont 2 d’or, à Rio en 2016. Nous relèverons ce défi à Tokyo en 2020, sur les terres du fondateur du judo, et le dépasserons à Paris en 2024 !

Quel est votre principal objectif en tant que Président de la Fédération Française de Judo ?

Dans un contexte économique difficile, les fédérations sportives doivent accroître leurs ressources. Nos projets se mettent en place : nous venons d’acheter un stade, le Grand dôme à Villebon (91). Nous y organiserons nos compétitions et le partagerons avec d’autres disciplines. Il y aura un centre de formation, des activités que l’on pourra pratiquer tous les jours. Ce nouveau modèle économique, nous souhaitons le développer sur l’ensemble du territoire. La proximité avec nos clubs reste essentielle et nous travaillons à une collaboration toujours plus efficace.

Rencontre. Jean-Pierre Daquin. Président du Cercle de Judo de Neuilly.

Comment fonctionne le club ?

Créé en 1956, le Cercle de Judo de Neuilly est un club familial où règne un état d’esprit bienveillant. Nos 3 enseignants diplômés d’Etat dispensent près de 40 cours par semaine au Complexe Sportif, au Centre Aquatique ainsi qu’à tous les élèves des écoles élémentaires publiques de la ville de Neuilly. Nous accueillons les pratiquants à partir de 5 ans (baby judo) et participons à des compétitions départementales, régionales et nationales.

Quels sont les projets du club ?

Nous poursuivons plusieurs axes menés depuis de nombreuses années, à savoir favoriser le sport pour tous en accompagnant les enfants dès le plus jeune âge jusqu’à la ceinture noire, développer notre école de compétition et reproduire ce que l’on a mis en place dans les écoles élémentaires publiques de la Ville pour le proposer aux écoles privées.

 Vous organisez tous les ans le tournoi Bernard Gingembre à Neuilly…

Oui, nous en sommes fiers ! Nous avons fondé ce tournoi régional en 2012 qui se déroule en janvier au Complexe Sportif. Il réunit des équipes d’Ile-de-France (3 Poussins, 3 Benjamins et 3 Minimes). L’an passé nous avions remporté la finale mais cette année, avec une belle participation de 14 équipes nous avons terminé à la deuxième place et c’est l’équipe de Nanterre qui a gagné le trophée. Bravo à eux !