Troov. Objets trouvés 2.0

Le stress lié à l’oubli de ses clefs dans un restaurant, de son écharpe au cinéma ou de sa carte bancaire à la piscine ne sera plus qu’un lointain souvenir grâce à Troov. Une start-up cofondée par Aurélie Toubol, Grégoire Rey-Brot et Ibrahim Fofana.

Qu’est-ce que Troov ?

C’est une plateforme web permettant à tous de signaler un objet perdu ou trouvé. L’équivalent du Google des objets perdus. Le principe est simple et rapide. Il suffit de cliquer sur trouvé ou perdu, de rentrer des renseignements (lieu, date et type d’objets) et de créer un profil. Plus d’informations peuvent être également mentionnées. Et grâce à l’algorithme que nous avons conçu, l’heureux propriétaire de l’objet aura une chance de retrouver son bien !

Depuis combien de temps êtes-vous hébergés à NeuillyLab ?

Nous sommes arrivés en mai dernier après avoir découvert l’existence du Lab via le site de la Ville. Pour nous, le vrai plus du Lab, c’est l’investissement de l’équipe. Dès que nous avons besoin, ils sont là et nous donnent des conseils. Et grâce à NeuillyLab, nous avons connu NeuillyTech offrant la possibilité d’un hébergement dans une grande entreprise partenaire durant 18 mois. Nous avons eu le plaisir de remporter ce concours en décembre dernier.

Vous avez testé votre service à Neuilly…

Oui, nous avons pratiqué des tests l’été dernier à Neuilly. Commerçants, restaurateurs, hôteliers, église et synagogue ont joué le jeu et cela a bien fonctionné ! Après la mise en ligne de Troov en septembre, nous avons contracté un projet pilote dès le mois d’octobre avec UGC pour le cinéma de La Défense et nous lançons également un pilote avec Unibail actuellement pour les Quatre Temps et le CNIT à La Défense. Nous sommes en pourparlers avec de nombreux grands groupes et avec des collectivités comme Issy-les-Moulineaux qui a décidé d’adopter le service en ce début d’année… Et pourquoi pas Neuilly ?